Vendeur automobile



Le métier de vendeur automobile comporte de multiples facettes. Il faut en effet savoir écouter et renseigner les clients, parfois les orienter et les persuader tout en étant capable de gérer l'aspect administratif des dossiers. Quelle formation faut-il suivre pour devenir vendeur automobile et quels sont exactement les spécificités du métier ?



Le vendeur automobile travaille en principe dans une boutique de concessionnaire ou d'achat/vente d'occasion. Il est chargé de réaliser l'ensemble des transactions administratives et commerciales qui sont liées à la vente ou à l'achat d'un véhicule. Le vendeur automobile doit en outre prendre le temps de renseigner les clients sur les différents modèles existants et de les aider à choisir le plus adapté à leurs besoins, à leur budget et à leur profil. Le vendeur automobile peut également être amené à prospecter à l'extérieur de la boutique.


Un vendeur automobile a le plus souvent un profil commercial très marqué, tandis que son expérience dans le domaine automobile n'est pas forcément significative. Le permis n'est même pas systématiquement exigé ! Les détenteurs de BTS Force de Vente ou de BTS et DUT Technico-Commercial sont fréquemment embauchés. Des formations en alternance offrent la possibilité d'une embauche à la fin du stage. Comme dans la plupart des métiers, le vendeur automobile peut également se former « sur le tas » et être intégré à une équipe grâce à une bonne expérience préalable dans la vente automobile.


Certaines qualités sont requises pour devenir un vendeur automobile accompli. Il est par exemple préférable de disposer d'une bonne dose d'assurance et de savoir se montrer persuasif. Côté rémunération, le vendeur automobile pourra percevoir des salaires très différents en fonction de ses aptitudes, car si un fixe est prévu, il est ensuite complété par des primes en fonction du nombre de ventes conclues.